Envie de rien

Je reste un peu à l’écart
J’entretiens ma petite douleur,
Légère étrangeté
Dont je suis amoureux.

Je vous regarde bouger pour rien
Au coin du feu, sourire lointain.

Aucune envie de changer
Ni de prendre le vent du large,
Arène de tripes et de sueur
Corps rejetés, moi, les autres sur le bord
un tas épuisé bon enfin pour  la mort.

Aucune envie de perdre dans le vent du large
Ma petite étrangeté
Et ma si légère douleur.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s