Indignés… de quoi ?

Lorsque je vois ces temps-ci des manifestants baptisés ou auto-baptisés « indignés », deux pensées me viennent :

  1. ils sont gentils
  2. ils sont gentils

Ils sont gentils car pour beaucoup d’entre eux la vie injuste et misérable qui est leur seul horizon pourrait en pousser plus d’un à se révolter bien plus durement.

Ils sont toujours gentils car une pancarte « nous passons avant l’économie », ou même « ce n’est pas notre dette » paraît vraiment « hors sujet ».

Lire la suite

Publicités